Minas Tirith

De Lotro-wiki
Aller à : navigation, rechercher
Quêtes : Quêtes (par région)Quêtes épiquesQuêtes de classeQuêtes épisodiquesQuêtes d'anniversairePanneaux des tâches / La Terre du Milieu


Régions du Gondor
Chemins des mortsDor-en-ErnilHaut-LebenninHavres de BelfalasIthilien du sudLamedonLebenninLes collines des feuxLossarnachPelennorTalath AnorTaur DrúadanVal de RingloVallée de la Racine Noire


Premier âge

Finrod tenait la Passe du Sirion, et au milieu du fleuve, sur l'île de Tol Sirion, il édifia une tour de guet fortifiée, Minas Tirith, et après la construction de Nargothrond il en remit la garde à son frère Orodreth.

Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 14

Au début du Premier Âge, Finrod Felagund, fils de Finarfin, fit construire sur l'île de Tol Sirion une tour fortifiée pour contrôler et surveiller la passe du Sirion, et cette tour fut nommée Minas Tirith. Par la suite, elle fut contrôlée par Orodreth. Cependant, après Dagor Bragollach et la chute de Fingolfin, Sauron, le plus fidèle serviteur de Morgoth se présenta devant la tour de Minas Tirith. Il était devenu un puissant sorcier, Maître des Loups-garous, des ombres et des fantômes. Il réussit à prendre le Fort facilement, en terrifiant ses défenseurs, qui s'enfuirent à Nargothrond.

La tour de Minas Tirith sur Tol Sirion, renommée Tol-in-Gauroth (l'Île des Loups-garous) après sa prise par l'Ennemi, assurait à Morgoth le contrôle total sur la vallée supérieure du Sirion. Après avoir tenté de franchir ce passage pour se diriger vers Angband, Beren, Felagund et leurs dix compagnons furent capturés et enfermés dans les cachots de Tol-in-Gauroth. Tous, hormis Beren, furent dévorés ou tués par les Loups-garous de Sauron. Mais Lúthien apprit la capture de son bien-aimé, et elle se rendit devant Tol-in-Gauroth avec Huan. Ensemble, ils réussirent à faire fuir Sauron et ses serviteurs, et le Fort fut détruit par un des enchantements de Tinúviel, libérant ainsi Beren et tous les autres prisonniers.

- tolkiendil.com

Troisième âge

Et là où les Montagnes Blanches de l'Ered Nimrais prenaient fin, il vit, comme Gandalf l'avait annoncé, la masse sombre du Mont Mindolluin, les profondes ombres pourpres de ses hautes gorges et sa face supérieure qui blanchissait dans le jour croissant. Et sur son avancée se trouvait la Cité Gardée, avec ses sept murs de pierre si forts et si anciens qu'elle ne semblait pas construite, mais taillée par les géants dans l'ossature même de la terre.

Le Seigneur des Anneaux - Livre V - Chapitre 1

La cité de Minas Anor, capitale du Gondor depuis le roi Tarondor (1640 3A), prit le nom de Minas Tirith au moment où sa sœur, Minas Ithil, était prise par les Nazgûl et devenait Minas Morgul, en 2002. Ce changement de nom reflétait le changement de fonction de la cité : avec la chute de Minas Ithil, elle devenait la gardienne du Gondor face au Mordor.

Minas Tirith était bâtie sur sept niveaux, séparés par des remparts, qu'on ne pouvait franchir que par une seule porte. Le premier rempart, appelé Othram, face à l'extérieur, était semblable à la pierre sombre d'Orthanc. Elle était accolée au mont Mindolluin, dernier sommet des Montagnes Blanches, et située sur une colline dont une avancée rocheuse semblable à la proue d'un navire traversait cinq des sept cercles. Le sommet de ce bastion de pierre était plat et abritait le septième cercle, accessible par un tunnel, qui comprenait la Maison du Roi, la Tour Blanche et la Place de la Fontaine, où était planté l'Arbre Blanc du Gondor. La colline était reliée à la montagne par un épaulement étroit où se trouvaient les tombeaux des Rois et Intendants du Gondor, de part et d'autre de Rath Dínen, la Rue du Silence.

Pendant le reste du Troisième Âge, la cité se dépeupla, comme le reste du Gondor, et ses bâtiments en souffrirent : bon nombre furent abandonnés et tombèrent en ruine. La Guerre de l'Anneau vit le siège de Minas Tirith par les troupes du Mordor, et leurs catapultes provoquèrent de nombreuses destructions et incendies dans la ville. Les grandes portes furent détruites par le bélier Grond et les sortilèges du Roi-Sorcier, et seule l'arrivée inattendue des Rohirrim empêcha les Orques d'entrer dans la cité.

Au Quatrième Âge, ère de renouveau pour le Gondor au sein du Royaume réunifié, les Nains d'Erebor forgèrent de nouvelles portes pour la ville, en acier et en mithril, et il semble que la ville ait connu un certain renouveau.

- tolkiendil.com


Minas Tirith générale.jpg


Une cité avec un nombre interminable de trucs à trouver. Dommage que Turbine ait bâclé sa programmation lors de son implantation. Malgré 3 patch de corrections, les déconnexions seront fréquentes quand vous serez à l'intérieur. Enfin se rendre d'un niveau à l'autre, pour les quêtes est long et sans réel intérêt. La longue liste des points d'intérêts ne change rien à l'affaire


Minas Tirith - Niveau (1) des ouvriers

Cour de Tarondor
Écuries
Grande salle des commerces de bouche
La Roue et le Fût
La vieille maison d'hôtes
Les Eaux Pures (citernes)
Les Greniers inférieurs (nord)
Les Greniers inférieurs (sud)
Marché des commerces de bouche
Marché des ouvriers


Minas Tirith - Niveau (2) des soldats

Cour d'Eärnil
Cour de Túrin
Le Bouclier Fendu
Le Mûmak et le Donjon
Le Refuge
Terrain d'entraînement


Minas Tirith - Niveau (3) des artisans

Espace vert d'Egalmoth
Forges de Cirion
Grande salle des hôteliers
Grande salle des marchands de vêtements
Le Cygne Souriant
Les Greniers intermédiaires
Marché aux vêtements
Marché des forgerons
Marché des maçons
Salle des artisans


Minas Tirith - Niveau (4) des amuseurs

Cour de Voronwë
Domaine des eaux (citernes)
Grande salle des artistes
Le Théâtre Bleu
Marché des artistes


Minas Tirith - Niveau (5) des sages

Cour de Meneldil
La Maison Noire
Le Devin Assoiffé
Maisons du Savoir
Salle de l'Air
Vieilles Archives


Minas Tirith - Niveau (6) des maîtres

Dôme du Soleil
Grande salle des échevins
Hautes écuries
La Belle Salle
Maisons de Guérison (Pelennor)


Minas Tirith - Niveau (7) de la citadelle

Grande maison d'hôtes sud
L'Arbre Blanc
Salle des festins de Merethrond
Tour d'Ecthelion


Les prouesses

La lignée des Rois

Mais, dans l'usure des rapides années de la Terre du Milieu, la lignée de Meneldil fils d'Anárion s'éteignit, et l'arbre se dessécha, et le sang d'Hommes moindres se mêla à celui des Númenóréens.

Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2

La lignée des rois du Gondor descend de Meneldil, quatrième fils d'Anárion, lui-même fils cadet d'Elendil. On l'appelle aussi lignée d'Anárion. Les premiers rois furent, conjointement, Isildur et Anárion, et le dernier fut Eärnur, qui mourut sans descendance de la main du Roi-Sorcier d'Angmar. Ce furent les Intendants qui gouvernèrent ensuite le royaume, jusqu'au « Retour du Roi », qui advint en 3019 3A, lorsque Aragorn vint au Gondor et revendiqua la souveraineté sur les deux royaumes des Dúnedain, devenant ainsi le premier roi du Royaume réunifié.

Les rois du Gondor contribuèrent à la prospérité du royaume, qui rappelle celle de Númenor avant sa submersion. De nombreuses cités furent érigées, à l'exemple de Minas Anor, reconstruite par Ostoher en 420 3A. Les rois du Gondor séjournèrent tout d'abord à Osgiliath sur l'Anduin, mais au fur et à mesure, la capitale se vida de ses habitants avant d'être transférée à Minas Anor sur ordre du roi Tarondor en 1640 3A.

On compte 33 Rois du Gondor, à partir du règne conjoint d'Isildur et d'Anárion, jusqu'à Eärnur. En effet, Elendil était suzerain du Gondor, mais souverain de l'Arnor, et Aragorn et sa descendance étaient souverains du Royaume réunifié. Une autre différence entre la prouesse du jeu et les écrits de Tolkien est le fait que Castamir l'usupateur, fut le 22ème roi du Gondor et régnât quant même pendant 10 ans, avant que le roi légitime Eldacar, reprenne son trône par la force.


Carte des plaques pour la Lignée des Rois
Lignée des rois.jpg
  • (1) Haut Roi Elendil - niveau 1, 65.5S, 16.9O (1 à 3 à côté des Étables)

Elendil était le fils d'Amandil. Il faisait partie des Fidèles à Númenor. Lorsque Sauron convainquit le roi Ar-Pharazôn d'attaquer les Valar, Amandil partit pour demander à Manwë de sauver les hommes, mais personne ne le revit, et peu après son départ, Ilúvatar ouvrit un gouffre immense qui engloutit Númenor et l'armée d'Ar-Pharazôn, mais Elendil ne périt point car lui et les Fidèles partirent vers l'est et un vent puissant venu d'Aman les sauva de la mort. Elendil fonda alors, avec ses fils Isildur et Anárion, deux royaumes sur la Terre du Milieu : au nord, l'Arnor, sur lequel Elendil régna, et au sud, le Gondor, sur lequel Isildur et Anárion régnèrent conjointement sous son égide. Il combattit Sauron lors de la Guerre de la Dernière Alliance au côté de Gil-galad et périt avec lui lors du siège de Barad-dûr. Isildur déposa les cendres de son père à Amon Anwar, le Tertre de Majesté, plus tard nommé Halifirien, la Montagne Sacrée, par les Rohirrim.

  • (2) Roi Isildur - niveau 1, 65.7S, 16.9O

Né à Númenor, Isildur fit partie des Fidèles aux Valar : lorsque Sauron fit brûler Nimloth, il en récupéra un fruit au péril de sa vie. Après la Submersion de Númenor, il gagna la Terre du Milieu dans trois bateaux. Il amenait avec lui une pousse de Nimloth, symbole de l'amitié éternelle entre les Hommes de Númenor et les Valar. Isildur et et son frère Anárion accostèrent à Pelargir et fondèrent le Royaume de Gondor en 3220 2A, sous la suzeraineté de leur père, Elendil. Isildur devint le Seigneur de Minas Ithil qu'il fonda en Ithilien, sur le flanc de l'Ephel Dúath. Neuf ans plus tard, Sauron s'agita de nouveau : il prit Minas Ithil et brûla l'Arbre Blanc. Isildur s'échappa au fil de l'Anduin et alla retrouver Elendil dans le nord, tandis qu'Anárion défendait Minas Anor et Osgiliath. Face à Sauron fut conclue la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes. Lors du siège qui suivit la Bataille de Dagorlad, Elendil et Gil-galad moururent au combat, et Narsil fut brisée, mais Isildur trancha le doigt de Sauron qui portait l'Anneau. Le Maia disparut, marquant la fin du Second Âge. Elrond conseilla à Isildur de jeter l'Anneau dans les tréfonds de l'Orodruin, mais celui-ci refusa, car c'était pour lui un trophée, symbole d'un père et d'un frère vengés. En la seconde année du Troisième Âge, Isildur replanta une graine de l'Arbre Blanc à Minas Anor. Il se languissait de son épouse et de son plus jeune fils, et partit donc vers le nord, avec l'Anneau, l'Elendilmir et les tronçons de Narsil. Mais, à mi-chemin, l'escorte fut assaillie par une bande d'Orques dans les Champs d'Iris. Isildur confia Narsil à Ohtar, un écuyer, qui s'enfuit vers Imladris. Lors de l'affrontement, les fils d'Isildur tombèrent successivement, et Elendur conjura son père de partir avec le précieux anneau. Isildur s'échappa aussi vite qu'il le put, mais lorsqu'il traversa l'Anduin, l'Anneau le trahit et lui glissa du doigt. Redevenu visible et debout près de la rive, il fut tué par les flèches empoisonnées de sentinelles Orques. On ne sait pas ce qu'il advint de son corps, mais bien plus tard, on retrouva l'Elendilmir à Orthanc. Ce ne fut toutefois pas Saruman qui retrouva l'Anneau Unique, dénommé par la suite Fléau d'Isildur.

  • (3) Roi Anárion - niveau 1, 65.5S, 16.9O

Anárion était le fils cadet d'Elendil le Fidèle. Lorsque Sauron fut emmené à Númenor et y séduisit le Roi, Anárion comme son père résista à l'influence du serviteur de Morgoth. Il quitta Númenor avant sa submersion avec son père et son frère. Isildur et Anárion accostèrent en Terre du Milieu en l'an 3320 du Second Âge et y fondèrent avec leur père les Royaumes en Exil : le Gondor au sud et l'Arnor au nord. Anárion fonda et devint seigneur de Minas Anor, et Isildur de Minas Ithil. Lorsque Sauron prit Minas Ithil pour la première fois, Isildur s'en alla rejoindre son père au nord et Anárion resta à défendre Minas Anor. Anárion mourut finalement au siège de Barad-dûr, lors de la Guerre de la Dernière Alliance.

  • (4) Roi Meneldil Teltarcil - niveau 5, 65.1S, 18.6O

Meneldil (Ami des Cieux en quenya) était le quatrième enfant d'Anárion, et le dernier mâle né sur l'île de Númenor. Il échappa à la Submersion avec son père et débarqua avec lui au Gondor. Il est possible qu'il ait participé à la Guerre de la Dernière Alliance, mais ce n'est pas assuré. Après la guerre, Isildur le fit régent du Gondor, mais lorsque la nouvelle de sa mort lors de la Bataille des Champs d'Iris, en l'an 2 du Troisième Âge, atteignit Osgiliath, Meneldil se proclama Roi et régna sur le Gondor jusqu'à sa mort, en 158 3A, et son fils Cemendur lui succéda.

  • (5) Roi Cemendur - niveau 6, 66.1S, 19.0O (5 et 6 très proches)

Cemendur (Serviteur de la terre en quenya) succéda à son père Meneldil sur le trône du Gondor en 158 3A, et il régna jusqu'à sa mort en 238 3A, laissant le pouvoir à son fils Eärendil.

  • (6) Roi Eärendil - niveau 6, 66.1S, 18.9O

Eärendil (Ami de la Mer et quenya) succéda à son père Cemendur sur le trône du Gondor en 238 3A, et il régna jusqu'à sa mort en 324 3A, laissant le pouvoir à son fils Anardil.

  • (7) Roi Anardil - niveau 3, 67.2S, 19.5O

Anardil (Ami du Soleil en quenya) succéda à son père Eärendil sur le trône du Gondor en 324 3A, et il régna jusqu'à sa mort en 411 3A, laissant le pouvoir à son fils Ostoher.

  • (8) Roi Ostoher - niveau 7, 65.7S, 19.2O (en face de la Citadelle)

Ostoher (Seigneur de la Forteresse en quenya) succéda à son père Anardil sur le trône du Gondor en 411 3A. Il rebâtit Minas Anor en 420 3A et eut à subir, en 490, la première invasion des Orientaux. Il mourut deux ans plus tard, et son fils Tarostar lui succéda.

  • (9) Roi Rómendacil I Tarostar - niveau 7, 65.5S, 18.7O (sur l'éperon, vers le nord-est)

Rómendacil Ier (Vainqueur de l'Orient en quenya) succéda à son père Ostoher sur le trône du Gondor, sous le nom de Tarostar, en 492 3A. Vainqueur en l'an 500 des Orientaux, il se renomma Rómendacil, Vainqueur de l'Orient. Il devait cependant périr en 541 3A, en combattant de nouvelles hordes d'Orientaux, laissant le trône à son fils Turambar.

  • (10) Roi Turambar Onótimo - niveau 7, 65.5S, 18.5O (sur l'éperon)

Turambar (Maître du Destin en quenya) succéda à son père Rómendacil Ier sur le trône du Gondor en 541 3A. Il vengea sa mort face aux Orientaux en conquérant de vastes terres à l'est, et mourut en 667 3A, laissant la souveraineté du Gondor à son fils Atanatar Ier.

  • (11) Roi Atanatar I - niveau 1, 63.4S, 18.8O

Atanatar Ier (Père des Hommes et quenya) succéda à son père Turambar sur le trône du Gondor en 667 3A, et il régna jusqu'à sa mort en 748 3A, laissant le pouvoir à son fils Siriondil.

  • (12) Roi Siriondil - niveau 1, 68.0S, 19.4O

Siriondil (Ami du Sirion en quenya) succéda à son père Atanatar Ier sur le trône du Gondor en 748 3A, et il régna jusqu'à sa mort en 830 3A, laissant le pouvoir à son fils aîné Tarannon Falastur.

  • (13) Roi Tarannon Falastur - niveau 1, 66.0S, 16.9O (13 et 14 au sud de la Grande Porte)

Tarannon Falastur (Haut Don, Seigneur des Côtes en quenya) succéda à son père Siriondil sur le trône du Gondor en 830 3A. Il fut le premier des Rois-Navigateurs, qui armèrent des flottes et étendirent le territoire du Gondor sur les côtes de la Baie de Belfalas. Il n'eut pas d'enfants, à cause du caractère de sa femme Berúthiel, et ce fut son neveu Eärnil Ier, le fils de son frère Tarciryan, qui lui succéda.

  • (14) Roi Eärnil I Ciryatan - niveau 1, 66.0S, 17.0O

Appartenant à la lignée des Rois-Navigateurs, Eärnil Ier (Ami de la Mer en quenya) succéda à son oncle Tarannon Falastur, mort sans enfants, sur le trône du Gondor, en 913 3A. Il reconstruisit le port de Pelargir et conquit l'Umbar en 933. Les Havres d'Umbar devinrent un avant-poste fortifié du Gondor dans le sud, consacré à la défense contre les Haradrim, qui contestaient la possession de l'Umbar. Il mourut en mer trois ans plus tard, au large de ce même Umbar, dans une tempête, laissant le Gondor à son fils Ciryandil.

  • (15) Roi Ciryandil Úmarth - niveau 1, 67.8S, 19.4O

Troisième Roi-Navigateur du Gondor, Ciryandil (Ami des Navires en quenya) succéda à son père sur le trône du pays en 936 3A. Il eut à essuyer une violente attaque des Haradrim sur l'Umbar, et il périt durant le siège des Havres, laissant le trône à son fils Ciryaher.

  • (16) Roi Hyarmendacil Ciryaher - niveau 7, 65.7S, 18.7O (sur l'éperon, vers le sud-ouest)

Ciryaher succéda à son père Ciryandil sur le trône du Gondor en 1015 3A, alors que le royaume luttait pour conserver l'Umbar. Il retira rapidement ses troupes afin de les renforcer, sans cependant abandonner l'Umbar, qui restait sous la férule du Gondor grâce à sa puissance maritime. En 1050, il lança une offensive par terre et mer contre les Haradrim, qui se virent contraints de reconnaître la souveraineté du Gondor. Ciryaher prit alors le nom de Hyarmendacil (Vainqueur du Sud en quenya), et le reste de son très long règne se déroula dans la paix, jusqu'à sa mort en 1149 3A. Son fils Atanatar II lui succéda.

  • (17) Roi Atanatar II Alcarin - niveau 4, 64.5S, 19.7O (17 à 19, plus 23 et 25 très proches)

Atanatar II (Père des Hommes en quenya) succéda à son père Hyarmendacil Ier sur le trône du Gondor en 1149 3A. Il n'avait guère la tête à gouverner et préférait vivre dans le luxe et l'aise, et le déclin du Gondor s'amorça sous son règne. Il mourut en 1226 3A, laissant le royaume à son fils aîné Narmacil Ier.

  • (18) Roi Narmacil - niveau 4, 64.5S, 19.7O

Narmacil Ier (Épée de Feu en quenya) succéda à son père Atanatar II sur le trône du Gondor en 1226 3A. Il avait le même caractère que son père, préférant vivre dans le faste et le luxe et délaissant les frontières, faisant en 1240 de son neveu Minalcar le Régent du royaume afin d'alléger ses obligations. Il mourut sans enfants en 1294 3A, et la royauté passa à son frère cadet Calmacil.

  • (19) Roi Calmacil - niveau 4, 64.5S, 19.7O

Calmacil (Epée de Lumière en quenya) succéda à son frère Narmacil Ier sur le trône du Gondor en 1294 3A. Il avait le même caractère que son père et son frère, préférant vivre dans le faste et le luxe et délaissant les frontières. Il mourut en 1304 3A, laissant le trône à son fils Minalcar, qui était Régent du royaume depuis 1240 3A.

  • (20) Roi Rómendacil II Minalcar - niveau 7, 65.5S, 17.9O (sur l'éperon)

Minalcar était un homme de grande vigueur, et le Roi Narmacil Ier le fit Régent du Gondor en 1240 3A, afin d'alléger ses tâches. Les Orientaux, aidés d'Hommes du Nord, attaquèrent de nouveau le Gondor, mais en 1248 3A, Minalcar les vainquit et détruisit leurs campements à l'est de la Mer de Rhûn, et il prit le nom de Rómendacil, Vainqueur de l'Est (en quenya). À son retour, il fortifia la rive de l'Anduin jusqu'à son confluent avec la Limeclaire, faisant ériger les colossales statues de l'Argonath. Il renforça également les liens de son peuple avec les Hommes du Nord, envoyant son fils Valacar résider chez eux en tant qu'ambassadeur. Il succéda à son père Calmacil sur le trône du Gondor en 1304 3A, et son règne fut paisible, malgré l'agitation des Grands du Royaume devant le mariage de Valacar avec une princesse des Hommes du Nord. Il mourut en 1366 3A, et son fils lui succéda.

  • (21) Roi Valacar Formendur - niveau 1, 63.3S, 18.7O

En 1250 3A, le roi du Gondor Rómendacil II envoya son fils Valacar en qualité d'ambassadeur chez le roi du Rhovanion Vidugavia. Mais Valacar tomba amoureux de Vidumavi, fille de Vidugavia, qu'il épousa, ce qui fut très mal perçu par les Grands du Gondor, qui tenaient les Hommes du Nord en piètre estime. Il succéda à son père en 1366 3A et eut un règne assez paisible, mais à sa mort en 1432 3A, les provinces méridionales du Gondor étaient au bord de la révolte. Son fils Eldacar lui succéda.

  • (22) Roi Eldacar Vinitharya - niveau 7, 65.6S, 18.7O (sur l'éperon, vers l'ouest)

Eldacar succéda à son père Valacar sur le trône du Gondor en 1432 3A. Le fait que son père ait épousée une princesse des Hommes du Nord provoqua une importante contestation de ses droits au trône. Des rebelles des provinces du sud du Gondor attaquèrent les troupes fidèles à Eldacar : ce conflit fut plus tard connu sous le nom de Lutte Fratricide. Malgré ses qualités de stratège, les forces d'Eldacar étaient trop faibles, et il se retrouva finalement assiégé dans Osgiliath. Lorsque celle-ci tomba, en 1437 3A, il s'enfuit vers le nord et rejoignit les Hommes du Nord, tandis que Castamir, un descendant de Calimehtar, frère cadet de Rómendacil II, montait sur le trône. Celui-ci fit mettre à mort Ornendil, le fils aîné d'Eldacar, qui avait été fait prisonnier. Eldacar rassembla à lui les Hommes du Nord, alliés du Gondor, mais également de nombreux Dúnedain exaspérés par le gouvernement cruel de Castamir. Dix ans après sa fuite, en 1447 3A, il lança finalement une offensive sur le Gondor, et des Dúnedain se joignirent encore à lui en cours de route ; il vainquit et tua Castamir à la Bataille des Gués de l'Erui et récupéra le trône du Gondor, qui se vit cependant amputé de l'Umbar, pris et érigé en royaume indépendant par les fils de Castamir. La seconde partie du règne d'Eldacar fut paisible, et il s'éteignit en 1490 3A, laissant le trône du Gondor à son fils cadet Aldamir.

  • (23) Roi Aldamir - niveau 4, 64.6S, 19.6O

Aldamir était le fils cadet d'Eldacar, à qui il succéda sur le trône du Gondor en 1490 3A. Il fut tué en 1540 3A lors d'une bataille contre les Haradrim et les Corsaires d'Umbar. Son fils Vinyarion lui succéda.

  • (24) Roi Hyarmendacil II Vinyarion - niveau 7, 65.7S, 18.5O (sur l'éperon)

Vinyarion succéda à son père Aldamir sur le trône du Gondor en 1540 3A. Il le vengea en remportant une grande victoire sur les Haradrim en 1551 3A, et il prit alors le nom de Hyarmendacil, qui signifie « Vainqueur du Sud ». Il mourut en 1621 3A, laissant le trône à son fils Minardil.

  • (25) Roi Minardil Úmanwa - niveau 4, 64.6S, 19.7O

Minardil succéda à son père Hyarmendacil II sur le trône du Gondor en 1621 3A. Il mourut à Pelargir en 1634 3A, lors d'une attaque menée par Angamaitë et Sangahyando, arrière-petits-fils de Castamir et chefs des Corsaires d'Umbar. Son fils aîné Telemnar lui succéda.

  • (26) Roi Telemnar Sintavarda - niveau 1, 63.3S, 18.6O

Telemnar succéda à son père Minardil sur le trône du Gondor en 1634 3A. Il préparait une expédition contre les Corsaires d'Umbar qui avaient tué son père lorsque survint la Grande Peste de 1636 3A, qui le tua ainsi que tous ses enfants, sans oublier une grand nombre de Gondoriens. À sa mort, l'Arbre Blanc du Gondor dépérit, mais son neveu Tarondor, qui lui succéda, en replanta une graine.

  • (27) Roi Tarondor Andovarda - niveau 7, 65.6S, 18.7O (sur l'éperon, vers l'ouest)

Tarondor succéda à son oncle Telemnar, mort avec tous ses enfants durant la Grande Peste, en 1636 3A. Il mourut en 1798 3A, après avoir passé son très long règne à réorganiser le royaume, le laissant à son fils Telumehtar.

  • (28) Roi Telumehtar Umbardacil - niveau 7, 65.7S, 17.9O (sur l'éperon)

Telumehtar (Guerrier du Ciel en quenya) succéda à son père Tarondor sur le trône du Gondor en 1798 3A. L'audace des Corsaires d'Umbar, qui venaient piller les côtes du royaume, l'exaspérait, et en 1810, il attaqua l'Umbar, qu'il prit, tuant les derniers descendants de Castamir. Telumehtar ajouta alors à son nom le « nom de gloire » Umbardacil, qui signifie « Vainqueur d'Umbar ». Il mourut en 1850, laissant le trône du Gondor à son fils aîné Narmacil II.

  • (29) Roi Narmacil II Romenturún - niveau 4, 66.7S, 19.1O (29 et 30 très proches)

Narmacil II succéda à son père Telumehtar sur le trône du Gondor en 1850 3A. Dès l'année suivante, il dut essuyer les premières invasions des Gens-des-Chariots. En 1856 3A, il mena une puissante armée vers le Rhovanion, qui rallia une partie des Hommes du Nord qui y vivaient, sérieusement affaiblis par la Grande Peste de 1636 3A, et ceux-là étaient menés par Marhari, un descendant de Vidugavia. Mais l'armée du Gondor fut vaincue, quoique non détruite grâce à la bravoure des Hommes du Nord, et Narmacil II tomba au combat, laissant le trône du royaume à son fils Calimehtar : un royaume grandement affaibli, étant donné qu'il était amputé de toutes ses terres à l'est de l'Anduin, excepté l'Ithilien.

  • (30) Roi Calimehtar Minastan - niveau 4, 66.6S, 19.1O

Calimehtar (Brillant épéiste en quenya) succéda à son père Narmacil II sur le trône du Gondor en 1856 3A. Il résolut de venger la mort de son père lors d'une bataille contre les Gens-des-Chariots. Lorsqu'en 1899, Marhwini, le seigneur des Hommes du Nord du Val d'Anduin, le prévint que les Gens-des-Chariots se préparaient à ravager le Calenardhon en passant par les Méandres, il conduisit une armée hors d'Ithilien, afin d'attirer les Gens-des-Chariots. Ceux-ci se précipitèrent vers les troupes du Gondor, qui battirent en retraite afin d'attirer les Gens-des-Chariots loin de leurs foyers de Rhovanion. La bataille eut finalement lieu sur la plaine du Dagorlad, et fut longtemps indécise, jusqu'à l'arrivée du nord de renforts menés par Marhwini. La victoire fut écrasante, et les Gens-des-Chariots ne devaient plus s'attaquer au Gondor avant un long moment. Cette paix permit à Calimehtar d'ériger la Tour Blanche de Minas Anor, en 1900 3A. Il mourut en 1936, et son fils Ondoher lui succéda.

  • (31) Roi 'Ondoher Manardil - niveau 1, 67.8S, 19.6O

Ondoher (Seigneur de la Pierre en quenya) succéda à son père Calimehtar sur le trône du Gondor en 1936 3A. Comprenant la situation de crise dans laquelle se trouvait son royaume, menacé par les Gens-des-Chariots, il renoua des relations avec le royaume d'Arthedain, mariant en 1940 sa fille Fíriel à l'héritier du royaume du Nord, Arvedui fils d'Araphant. En 1944, le Gondor se trouva menacé de deux côtés : au nord, les Gens-des-Chariots, et, au sud, les Haradrim et les populations du Khand avaient conclu une alliance qui visait à la destruction totale du Gondor. Ondoher divisa ses armées en deux, prenant le commandement de l'armée du nord et laissant l'armée du sud à Eärnil, général descendant du roi Telumehtar. Mais les Gens-des-Chariots arrivèrent plus tôt que prévu, et Ondoher fut vaincu et tué au combat, devant la Morannon. Ses deux fils étant eux aussi morts au combat, l'Intendant Pelendur assura le gouvernement du royaume.

  • (32) Roi Eärnil II Melehta - niveau 3, 66.9S, 18.4O

Eärnil II était un général, descendant du Roi du Gondor Telumehtar. Lors de l'attaque du Gondor par les Haradrim en 1944 3A, il avait le commandement de l'armée du sud, et il vainquit les Hommes du Harad qui avaient franchi le Poros. Il remonta vers le nord, ayant appris la défaite d'Ondoher devant les Gens-des-Chariots, et il tomba sur leur camp principal en Ithilien, alors qu'ils fêtaient leur victoire sur le Gondor, qu'ils croyaient abattu. Eärnil prit le camp, brûla les chariots et chassa les Gens-des-Chariots d'Ithilien. Il fit valoir ses droits à la couronne, et supplantant Arvedui, il fut couronné Roi du Gondor en 1945 3A. En 1973 3A, lorsque l'Arthedain se prépara à subir un assaut important de l'Angmar, le Roi Arvedui envoya un message au Roi Eärnil, lui disant la grande détresse de l'Arthedain ; et Eärnil envoya son fils Eärnur à la tête d'une puissante armée. Celle-ci devait arriver trop tard pour sauver le royaume du Nord, mais accompagnée des Elfes du Lindon, elle put repousser les armées du Roi-Sorcier, et Glorfindel le mit en déroute. Le Roi-Sorcier revint alors au Mordor, et il était à la tête de l'armée qui assiégea pendant deux ans Minas Ithil, avant qu'elle ne tombe entre ses mains en 2002 et qu'on la rebaptise Minas Morgul. Eärnil II mourut en 2043 3A, et son fils Eärnur, qui devait être le dernier Roi du Gondor avant le Quatrième Âge, lui succéda.

  • (33) Roi Eärnur Teldil - niveau 7, 65.5S, 19.2O (en face de la Citadelle)

Eärnur était le fils du roi du Gondor Eärnil II. En l'an 1973 du Troisième Âge, l'Arthedain étant sur le point d'être submergé par les armées du Roi-Sorcier, Eärnil envoya son fils à la tête d'une armée au secours du Royaume du Nord. Celui-ci accomplit le voyage par la mer, mais à son arrivée aux Havres, en 1974, le Roi-Sorcier avait déjà remporté la victoire. Eärnur de Gondor, Círdan des Havres et Glorfindel d'Imladris lui livrèrent bataille et détruisirent totalement son armée. Alors le Roi-Sorcier défia Eärnur en combat singulier, mais le cheval de celui-ci s'épouvanta devant le chef des Nazgûl, emportant Eärnur loin du combat. En 2043 3A, Eärnur devint Roi du Gondor, et le Roi-Sorcier, devenu Seigneur de Minas Morgul, prise en 2002 3A, défia Eärnur, mais l'Intendant Mardil le dissuada d'accepter. En 2050 3A, il le défia à nouveau, et Eärnur partit vers Minas Morgul, déposant sa couronne sur le tombeau de son père. On ne devait plus jamais entendre parler de lui. Aucun successeur ne fut trouvé, et Mardil gouverna en son nom, débutant la lignée des Intendants du Gondor.


Les intendants du Gondor

Lorsque Eärnur, roi du Gondor, disparut à Minas Morgul, en l'an 2050 du Troisième Âge, on ne put trouver de descendant d'Anárion dont la légitimité fût reconnue par tous. L'Intendant Mardil gouverna donc dès lors le pays en attendant « le retour du Roi », et son fils après lui, et ce jusqu'à Faramir, qui ne prit la succession de son père Denethor que pour remettre le pouvoir au Roi revenu, Elessar.

Les Intendants avaient beau exercer tous les pouvoirs des rois, ils n'occupaient pas leur trône et ne portaient pas de couronne : leur seul signe distinctif était une baguette blanche, et leur bannière était entièrement blanche.

Après le retour du Roi, l'Intendant fut nommé Prince d'Emyn Arnen, et les Intendants qui succédèrent à Faramir vécurent dès lors au sein de ces collines.

Dans le jeu, nous arrivons dans la cité sous la régence de Denethor II qui est toujours en vie. Il est donc logique qu'il ne fasse pas partie des anciens régents, de même que son successeur, son fils Faramir qui ne fut régent que pendant 47 jours, date du couronnement d'Aragorn. A noter enfin que Denethor I et II ont tous les deux un fils nommé Boromir. Tolkien devait être en panne d'imagination ce jour là.


Carte des plaques pour les Intendants du Gondor
Lignée intendants.jpg
  • (1) Intendant Mardil Voronwë - niveau 4, 66.3S, 18.4O

Mardil (Dévoué à la Maison en quenya) fut l'Intendant des Rois du Gondor Eärnil II et Eärnur. Il ne put empêcher celui-ci de répondre aux provocations répétées du Roi-Sorcier, Seigneur de Minas Morgul, et après sa disparition, Mardil devint le premier des Intendants de Gondor à gouverner le royaume en attendant le retour du Roi. De lui descendirent vingt-cinq Intendants souverains.

  • (2) Intendant Eradan - niveau 4, 66.4S, 18.4O

Second Intendant souverain du Gondor, Eradan succéda à son père Mardil en 2080 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2116 3A.

  • (3) Intendant Heríon - niveau 1, 63.9S, 17.8O

Troisième Intendant souverain du Gondor, Herion succéda à son père Eradan en 2116 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2148 3A.

  • (4) Intendant Belegorn - niveau 5, 66.3S, 18.8O

Quatrième Intendant souverain du Gondor, Belegorn (Arbre puissant en sindarin) succéda à son père Herion lorsque celui-ci mourut en 2148 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2204 3A. Son règne demeura relativement paisible du fait de la Paix Vigilante et de la crainte de Sauron pour le Conseil Blanc. Son fils Húrin Ier lui succéda.

  • (5) Intendant Húrin I - niveau 1, 65.3S, 16.9O (5 et 6 très proches, au nord des étables)

Cinquième Intendant souverain du Gondor, Húrin succéda à son père Belegorn en 2204 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2244 3A.

  • (6) Intendant Túrin I - niveau 1, 65.2S, 16.8O

Sixième Intendant souverain du Gondor, Túrin succéda à son père Húrin en 2244 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2278 3A. Il se maria deux fois et eut de nombreux enfants, chose remarquable, mais seul son dernier fut un fils : Hador, son successeur.

  • (7) Intendant Hador Andín - niveau 5, 65.1S, 18.7O

Septième Intendant souverain du Gondor, Hador succéda à son père Túrin Ier en 2278 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2395 3A. Il fut le dernier Homme du Gondor connu à atteindre l'âge de cent cinquante ans, et après lui, le déclin de l'espérance de vie des Dúnedain s'accéléra. En 2360, il ajouta un jour à l'année afin de combler le déficit engendré par le calendrier des Intendants, bien que ce déficit n'ait pas encore atteint cette durée.

  • (8) Intendant Barahir - niveau 4, 64.4S, 19.2O

Huitième Intendant souverain du Gondor, Barahir succéda à son père Hador en 2395 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2412 3A.

  • (9) Intendant Dior - niveau 3, 64.4S, 20.3O

Neuvième Intendant Souverain du Gondor, Dior succéda à son père Barahir en 2412 3A. Il mourut sans enfants et le fils de sa sœur Rían, Denethor, lui succéda.

  • (10) Intendant Denethor I - niveau 6, 65.1S, 19.4O

Sous le règne de Denethor, dixième des Intendants souverains du Gondor, en 2475 du Troisième Âge, les Uruk-hai envahirent l'Ithilien et prirent Osgiliath. Ils furent repoussés par Boromir, son fils, mais la cité d'Osgiliath dut être abandonnée.

  • (11) Intendant Boromir Harna - niveau 1, 63.5S, 18.5O (11 et 12 très proches)

Boromir, fils de Denethor Ier, chassa les Uruks d'Ithilien sous le gouvernement de son père, mais fut atteint par l'Ombre Noire, et ne resta le onzième Intendant souverain du Gondor que douze ans, de 2477 à 2489 3A.

  • (12) Intendant Cirion Vandur - niveau 1, 63.4S, 19.3O

Cirion, fils de Boromir, devint le douzième Intendant souverain du Gondor en l'an 2489 du Troisième Âge. En 2509, une peuplade orientale, les Balchoth, soumise à Dol Guldur envahit le Nord-est du Gondor. Cirion, voyant le péril venir, décida de demander l'aide des Éothéod, envoyant de multiples messagers. Aucun n'arriva, à l'exception de Borondir qui obtint l'aide d'Eorl le Jeune, seigneur des Éothéod. En 2510 3A, les Balchoth traversèrent l'Anduin et attaquèrent les fortins des Dúnedain. Alors qu'une armée du Gondor était refoulé par les envahisseurs, les Éothéod, menés par Eorl le Jeune, vinrent à leur secours et décimèrent les Balchoth, remportant la Bataille du Champ du Celebrant. Cirion amena alors Eorl le Jeune sur la colline de Halifirien, transformant la Tradition d'Isildur, et, par le Don de Cirion, lui accorda le Calenardhon, à l'exception d'Angrenost, pour lui et son peuple, jusqu'au retour du Roi. Les deux hommes firent alors alliance éternelle pour les deux peuples, le nouveau Roi de la Marche prononçant le Serment d'Eorl. Le reste de l'intendance fut paisible, et lorsqu'il s'éteignit, en 2567 3A, son fils Hallas lui succéda.

  • (13) Intendant Hallas - niveau 4, 66.6S, 19.7O (13 et 14 très proches)

Treizième Intendant souverain du Gondor, Hallas succéda à son père Cirion en 2567 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2605 3A. C'est lui qui créa les termes de Rohan pour désigner le pays créé par son père au profit des Éothéod, et de Rohirrim pour en désigner les habitants.

  • (14) Intendant Húrin II - niveau 4, 66.6S, 19.7O

Quatorzième Intendant souverain du Gondor, Húrin II succéda à son père Hallas en 2605 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2628 3A.

  • (15) Intendant Belecthor I - niveau 5, 64.9S, 19.2O (15 et 16 proches)

Quinzième Intendant souverain du Gondor, Belecthor Ier succéda à son père Húrin en 2628 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2655 3A.

  • (16) Intendant Orodreth - niveau 5, 64.8S, 19.4O

Seizième Intendant souverain du Gondor, Orodreth succéda à son père Belecthor en 2655 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2685 3A.

  • (17) Intendant Ecthelion I Tarastur - niveau 7, 65.7S, 19.2O (en face de la Citadelle)

Dix-septième Intendant souverain du Gondor, Ecthelion succéda à son père Orodreth en 2685 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2698 3A. L'année même de sa mort, il avait ordonné la restauration de la Tour Blanche de Minas Tirith, qu'on appela par la suite Tour d'Ecthelion. Il n'eut pas d'enfants, et ce fut Egalmoth, petit-fils de Morwen, la sœur de son père Orodreth, qui lui succéda.

  • (18) Intendant Egalmoth - niveau 3, 64.3S, 20.3O

Dix-huitième Intendant souverain du Gondor, Egalmoth succéda à son cousin Ecthelion Ier en 2698 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2743.

  • (19) Intendant Beren Istardil - niveau 7, 65.5S, 19.2O (en face de la Citadelle)

Dix-neuvième Intendant souverain du Gondor, Beren succéda à son père Egalmoth en 2743 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2763. En son temps, le Gondor fut envahi de toutes parts, de même que son allié du Rohan, l'année du Rude Hiver (2758 - 2759). Son fils Beregond réussit à repousser les envahisseurs au printemps, mais le Rohan était en piteux état : c'est pourquoi Beren confia les clefs de la tour d'Orthanc à Saruman, qu'il pensait digne de confiance.

  • (20) Intendant Beregond Taurahesto - niveau 2, 67.4S, 19.7O

Vingtième Intendant souverain du Gondor, Beregond succéda à son père Beren en 2763 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2811. Lors du Rude Hiver (2758 - 2759), il chassa les corsaires d'Umbar et les Haradrim qui avaient envahi le Gondor. En son temps eut lieu la Guerre des Nains et des Orques dans les Monts Brumeux, qui eut pour conséquence un exode massif d'Orques dans les Montagnes Blanches, qui empoisonnèrent la vie du Gondor pendant plus d'un demi-siècle (2800 - 2864).

  • (21) Intendant Belecthor II Aldandil - niveau 4, 64.6S, 19.6O

Vingt-et-unième Intendant souverain du Gondor, Belecthor II succéda à son père Beregond en 2811 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2872. La même année, l'Arbre Blanc de Minas Tirith mourut, mais on ne put trouver de nouvelle pousse et il resta donc sur pied.

  • (22) Intendant Thorondir - niveau 5, 64.9S, 19.6O

Vingt-deuxième Intendant souverain du Gondor, Thorondir succéda à son père Belecthor II en 2872 3A et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2882.

  • (23) Intendant Túrin II - niveau 2, 66.6S, 17.6O

Vingt-troisième Intendant souverain du Gondor, Túrin II succéda à son père Thorondir en 2882 3A. Il dut très tôt faire face à une grande menace : les Haradrim envahirent le Harondor en 2885 et menaçaient l'Ithilien lorsque Túrin, aidé par les fils de Folcwine, roi du Rohan, leur infligea une cuisante défaite lors de la bataille des Gués du Poros. Quelques années plus tard, en 2901, les Uruk-haï du Mordor lancèrent une nouvelle attaque sur l'Ithilien, qui fut déserté par bon nombre de ses habitants. Pour lutter efficacement contre les Orques, Túrin aménagea des repères secrets en Ithilien, dont celui d'Henneth Annûn. Il mourut en 2914, laissant le pouvoir à son fils Turgon.

  • (24) Intendant Turgon - niveau 6, 65.3S, 18.9O

Vingt-quatrième Intendant souverain du Gondor, Turgon succéda à son père Túrin en 2914 3A, et gouverna le Gondor jusqu'à sa mort, en 2953. Il fut témoin du retour en force de Sauron au Mordor, en 2951.

  • (25) Intendant Ecthelion II Turyarta - niveau 6, 65.2S, 18.8O

Vingt-cinquième Intendant souverain du Gondor, Ecthelion succéda à son père Turgon en 2953 3A. Il se retrouvait à la tête d'un Gondor très affaibli, tandis que la puissance du Mordor ne cessait de grandir. Il était cependant sage, et renforça du mieux qu'il put son royaume, aidé en cela par les conseils avisés de Thorongil, qui l'aida à reprendre l'Umbar, qui menaçait le sud du Gondor. Il mourut en 2984, et son fils Denethor lui succéda.